Géoradar : l’analyse du sol en profondeur

L’analyse du sol en profondeur avec un géoradar

 

Pour tout professionnel de la détection, le radar géologique offre de nombreuses opportunités d’utilisation. Dans le secteur géophysique, le radar à pénétration de sol est employé afin de déterminer la structure des couches géologiques. Fonctionnant par rayons électromagnétiques, le radar permet de situer tout corps, métallique ou non, occupant le sol. Cet appareil a l’avantage d’éviter les destructions de recherches coûteuses en temps et en argent. C’est donc un outil parfait pour les entreprises souhaitant multiplier leurs activités et s’adonner à la détection de réseaux.

Applications du radar géologique

 

Le géoradar s’avère précieux lors de l’analyse du sous-sol. Avant de commencer un chantier de grande envergure, vous devez vous assurer de la disponibilité souterraine. Un réseau de canalisations, de télécommunications ou de tuyauteries risque d’être endommagé par une action insuffisamment mesurée. Suivant l’emplacement de vos travaux, une inspection du sol peut se montrer obligatoire afin de respecter les lois régissant la protection du patrimoine archéologique. Le radar de sol localise les canalisations existantes et vous renseigne avec justesse pour que vous œuvriez sereinement.

 

Le sondage par radar détecte également les dangers potentiels qui pourraient vous atteindre. Travaillez sur une vaste surface apparemment déserte peut réserver de mauvaises surprises. Prenez soin de votre sécurité en inspectant le sol par électromagnétisme. Vous détectez les mines ou les obus qui envahissent la zone enterrée. Les tunnels apparaissent sur votre écran de contrôle. Averti, vous évitez les effondrements ou glissements de terrain lors de vos interventions.

 

Dans un but d’auscultation, offrez vos services à des collectivités afin d’établir l’état de leurs ouvrages. Bâtiments en béton, en maçonnerie ou monuments vous livrent les secrets de leurs fondations. Localiser les anomalies et agissez en connaissance de cause.

radar à pénétration de sol
radar à pénétration de sol

Le géoradar se prête aux recherches archéologiques. La radiographie du sol dévoile les objets enterrés et, suivant la fréquence utilisée, peut obtenir des résultats extrêmement précis. Il importe toutefois de se référer scrupuleusement au code du patrimoine qui régit l’acquisition des radars de sol. Ainsi, votre connaissance de l’article L.542-1 est indispensable : Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche. Une formalité peut contraignante au regard des services rendus par cet équipement.

Fonctionnement du radar à pénétration de sol

 

Les résultats performants du géoradar sont exempts d’un fonctionnement complexe. Une antenne pointée vers le sol envoie des ondes électromagnétiques vers les couches souterraines. A la rencontre d’un changement de milieu, d’un obstacle, une partie de ces ondes est renvoyée vers la surface. L’antenne réceptrice capte les informations transmises. Vous pouvez les lire sur l’écran de votre géoradar.

 

Deux facteurs influencent la profondeur de détection du radar géologique. La conductivité électrique du sol détermine la propagation des ondes. Un sol très conducteur limite l’inspection puisque les ondes se dispersent et se perdent en chaleur. Il est alors conseillé de veiller à mettre l’antenne en contact avec le sol afin de limiter les déperditions. Un détecteur de réseaux par radar utilise des fréquences variant de quelques MHz à quelques GHz. Plus la fréquence est élevée, meilleure est la résolution. Quoiqu’il en soit, aucune canalisation ne vous échappera.

05 61 42 90 63